François Colcombet : Dépasser l'approche superficielle de la réalité des tensions au Moyen-Orient

François Colcombet, président du FEMO à un colloque à la Maison de la Chimie :

"Je voulais dire d'abord combien je me sentais honoré d'être chargé de la présidence de cette fondation. Mon grand désir c'est de mieux connaître la réalité de l'Iran qui a tant d'importance pour nous. Les Français n'ont jamais été impliqués directement dans la vie de l'Iran, du moins ils n'ont jamais tenté de coloniser cette partie du monde. Ils ont eu des relations d'intellectuels à intellectuels. Ils ont eu des relations de curieux, ils ont formé des gens... Mais ils ont surtout découvert les héros positifs, des moments importants de sa vie, lorsqu'ils ont tenté il y a très longtemps de faire une constitution démocratique, en 1906. Mossadegh a été un personnage positif, un héros positif de l'histoire de l'Iran. C'était quelqu'un que l'on citait, dont on suivait l'histoire. Et depuis on a suivi cette révolution, et depuis cette date tous ceux qui veulent essayer de comprendre ce qui se passe dans ce pays, ont suivi avec attention les événements.

Notre réunion se place à un moment important. L'actualité au Moyen-Orient et dans le monde est particulièrement brûlante, le monde arabe est en ébullition, le monde perse également. L'Iran joue un rôle tout à fait central et les retombées de la politique du pouvoir qui est en place, le pouvoir des mollahs, sur toute cette région du monde et au-delà, intéresse bien entendu les experts, les analystes, les journalistes, des hommes politiques, tout ceux qui vous parleront aujourd'hui.

La FEMO à travers les débats qu'elle organise va chercher à dépasser l'approche souvent très superficielle de la réalité des tensions au Moyen-Orient. On découvre en réalité les problèmes lorsqu'il y a l'actualité et on oublie ensuite ce qui s'est passé. Les interactions entre les crises, en Syrie, en Irak et au Liban et bien sûr le rôle d'un Iran qui est omniprésent dans chacune de ces zones. Nous entendons souvent dans les médias français toujours les mêmes "experts" répéter les mêmes analyses, que la FEMO va tenter de clarifier. En apportant une réflexion complémentaire et parfois contradictoire avec la présentation habituelle.

Aujourd'hui nous allons essayer de traiter à la fois des aspects intérieurs et extérieurs de la politique iranienne. Et nos intervenants, qui sont tous des noms connus dans le monde des médias et qui sont des experts dans leur domaine, nous apporterons un éclairage précieux.

Le 11 février 2014