Iran : un régime de plus en plus contesté par son peuple
Entrez un sous-titre ici

Source : La Tribune

Par Gérard Vespierre

A nouveau au centre de l'actualité, l'Iran est confronté à un grand nombre d'acteurs internationaux. Mais, au-delà de cet affrontement entre la communauté internationale et le pouvoir iranien, le peuple iranien, lui-même, ne va-t-il pas, un jour être l'ultime arbitre ? Et d'ailleurs, ne s'est-il pas déjà mis en marche ? Par Gérard Vespierre, chercheur associé à la Fondation d'Etudes pour le Moyen-Orient (FEMO), fondateur associé de Strategic Conseils.

L'Iran se retrouve au centre d'un carré. Les quatre côtés s'appellent: Etats-Unis, Union européenne, Etats-Arabes, et Israël. Chacun, avec ses spécificités, veut changer ou amender l'accord nucléaire, limiter les capacités balistiques iraniennes, et voir ce pays ne plus intervenir militairement dans quatre pays de la région, Liban, Syrie, Irak, Yémen...

Quand on parle de l'Iran, de quel Iran parle-t-on... ? Il s'agit du gouvernement de ce pays. Mais il y a un autre Iran, l'Iran de 80 millions d'habitants. Le temps ne serait-il pas venu de regarder ce que fait ce peuple ? Ne se serait-il pas déjà mis en marche de Téhéran à Ispahan ? Le temps ne serait-il pas venu d'écouter ce qu'il a à dire?Pourquoi ? Parce qu'il devra un jour ou l'autre, d'une façon ou d'une autre, intervenir dans ce débat, trancher, pour ou contre, les orientations fondamentales du régime.

Lire la suite sur La Tribune.fr